Pasteur Edoh Komi sur le franc CFA : « Cette monnaie n’est pas pour les Africains »

Ce que pensent beaucoup plus bas, est dit très haut par l’Italie il y a quelques semaines. Depuis lors, de nombreux acteurs brisent le silence pour se prononcer sur la question de la monnaie coloniale, le franc CFA. Dans le lot, l’on retrouve le Pasteur Edoh Komi, qui s’est aussi prononcé ce jeudi contre cette monnaie.

 » Si aujourd’hui la France veut faire croire au monde qu’elle ne tire pas profits du Franc CFA, qu’elle lâche l’affaire en permettant aux pays africains de la zone franc de battre leur propre monnaie », a d’abord lancé le responsable du Mouvement Martin Luther King. 

Et d’ajouter:  » depuis la sortie du vice-président du conseil italien, les choses vont très vite. La France sait qu’elle est en train de perde un terrain. Elle a toujours gardé son profit. Cette monnaie n’est pas pour les Africains. Ce qui est marrant, c’est que le franc CFA n’est pas reconnu en France. Mais c’est dans ce pays que cette monnaie est arrimée. La France se fout de nous. C’est comme si le cordon ombilical n’est jamais coupé entre la France et ses ex-colonies « .

Pour plus d’un, cette monnaie est à l’origine des malheurs de l’Afrique. Un avis presque totalement partagé par le défenseur des droits de l’homme qui explique:

« C’est vrai que le malheur de l’Afrique ne vient pas seulement du franc CFA. Mais c’est l’un des éléments de la chaîne. C’est pourquoi les Africains veulent s’en débarrasser »

Le Coordonnateur du Mouvement « AFRO RÉVOLUTION », le Pasteur Edoh Komi a par ailleurs rappellé que la manifestation contre le « Franc CFA et la France » aura bel et bien lieu samedi 23 février devant l’Ambassade de France à Lomé.

L’objectif: exiger la fin du franc CFA et de la Françafrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *