Togo: conservation des corps à la nouvelle morgue du CHU, voici ce qui va changer !

A quand la réouverture de la morgue du CHU Sylvanus Olympio ? C’est la grande interrogation des Togolais. Et pour cause, cela fait déjà huit mois que ladite morgue a été fermée pour rénovation. Les travaux devraient en principe durer trois mois, selon le communiqué du ministère de la Santé. Mais à ce jour, elle est toujours en chantier

Interrogé par nos confrères de la radio Taxi-FM sur le sujet, le Lieutenant Colonel Adom Wiyao Kpao, Directeur général du CHU Sylvanus Olympio, a tenté de donner des explications pour justifier ce retard de plus de 5 mois. 

« C’est plus facile de construire entièrement un bâtiment que de le rénover. Au cours des travaux, on a jugé utile de faire certains aménagements. Mais je vous assure qu’à la fin des travaux, la morgue sera très bien et tout le monde sera content », a signifié le DG du CHU Sylvanus Olympio.

Et d’ajouter : « Normalement en février, la morgue elle-même devrait être fonctionnelle. Mais comment accéder à la morgue si les voies d’accès sont en réfection ? Mais on est presqu’à la fin de l’aménagement de ces voies d’accès »

A en croire le Lieutenant-Colonel Adom Wiyao Kpao, la nouvelle morgue du CHU Sylvanus Olympio respectera les normes internationales. Et elle peut conserver près de 300 corps. 

Résultat de recherche d'images pour "morgue CHU Sylvanus Olympio"

« Les équipements sont à 100% placés. Le bâtiment de la morgue va respecter les normes. L’entreprise qui a eu le marché a fait appel à son partenaire qui vient vérifier la conformité des travaux. Il n’y aura plus croisement de circuit entre les corps qu’on amène et les corps qui sortent. En ce qui concerne les casiers, il y a une zone de congélation et une zone de réfrigération. La zone de réfrigération c’est pour des conservations courtes de moins de 3 mois et la zone de congélation c’est pour des conservations longues de plus de 3 mois. La capacité théorique de la morgue est à peu près de 300 corps. La rénovation aussi a consisté à mettre en place une salle d’anatomopathologie où on peut faire des autopsies pour la médecine légale. Il y aura également la salle réservée au corps des musulmans. Tout le monde sait qu’ils ne conservent pas longtemps leur corps. Il y a aussi une zone de lavage et de préparation des corps », a ensuite indiqué le Lieutenant-Colonel Adom Wiyao Kpao.

Toutefois, il a tenu à prévenir de la possibilité d’une revue à la hausse des prix à la nouvelle morgue.

« Il se peut que certaines charges viennent s’ajouter aux coûts précédents, il se peut qu’on puisse ajouter des coûts de housse par exemple pour que tous les corps soient conditionnés dans les normes », a prévenu le Dr Adom Wiyao Kpao.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *