Côte d’Ivoire: pari réussi pour l’achat de véhicules neufs

La Côte d’Ivoire passe rapidement à l’étape supérieure. En septembre 2018, le gouvernement a décidé de mettre fin à l’importation de véhicules d’occasion de plus de cinq ans d’âge, destinés au marché local. Si dès le départ il y a eu des grincements de dents, le pays semble se réjouir de la nouvelle donne quelques mois après.

Il y a Six mois exactement que le gouvernement ivoirien réaffirmait son envie de renouveler le parc automobile du pays, de renforcer la sécurité routière et de favoriser l’économie locale. Un pari presque déjà gagné. En tout cas c’est le constat à faire au vu des différents chiffres officiels présentés

Selon les chiffres officiels, les ventes de voitures neuves sont en forte progression dans les concessions de la Côte d’Ivoire. Le marché automobile sur l’année 2018 a augmenté de 14% à l’échelle nationale (près de 11 500 véhicules vendus). Et les perspectives restent positives pour l’année 2019. A en croire, Edouard Rochet, le nouveau DG de Cfao Motors Côte d’Ivoire, l’année 2019 promet d’être une année record.

 « Nous verrons l’effet du décret lorsque le stock de voiture d’occasion présent sur le sol sera résorbé d’ici quelques mois », a-t-il confié à Koaci. Pour permettre cette croissance, le responsable a sollicité une baisse des droits de douane ( soit de 20%) sur les petites cylindrées (7cv et moins, ndlr…). Ce qui serait aussi bénéfique pour l’Etat et pour les consommateurs du pays.

Les concessionnaires tablent également sur le changement de mentalités. Certaines marques comme Suzuki par exemple ont le regard rivé vers la classe moyenne émergente du pays. Elles comptent faire des efforts sur les prix et développer des offres de financement bancaire pour augmenter les ventes de voitures neuves accompagnées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *