Mouzzil Abdel Aminou: le Béninois dans la promotion de la viande de lapin

Mouzzil Abdel Aminou est un jeune Béninois. Il s’est lancé dans l’univers de l’entrepreneuriat en concrétisant une des passions. Il s’agit de la cuniculture. L’élevage des Lapins est une vraie panacée pour lui de réussir à gagner sa vie au moment où ses collègues végètent dans le chômage.

A 21 ans, Mouzzil Abdel est titulaire d’une licence en agronomie option production végétale et semencière depuis 2017. Les connaissances acquises au cours de sa formation lui ont été d’une grande utilité dans la concrétisation de ses nouveaux objectifs.

« Étant animé par cette force entrepreneuriale et en m’étant dit que je ne serai pas comme mes aînés qui, une fois sortir de l’université, reste chez eux les bras croisés à attendre le gouvernement, j’avais commencé juste avec deux têtes : un mâle et une femelle. Et maintenant j’en ai beaucoup que je commercialise déjà aux restaurants et hôtels », a-t-il indiqué sur les réseaux sociaux.

Pour arriver à choisir le lapin comme objet de son initiative, le jeune entrepreneur a fait un constat. La mauvaise alimentation et le chômage restent grandissants chez les jeunes dans le pays. Il propose donc la viande de lapin qui reste très vertueuse à plusieurs niveaux.

Elle est une viande blanche très vitaminée, riche en protéine et contient les 9 acides aminés indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. « Mon but est de préserver la santé humaine en faisant la promotion de la viande blanche de lapin. Enfin il ne faut pas oublier que cette viande peut contribuer à protéger de nombreuses vies tout en générant de bons revenus. »

Le jeune entrepreneur reste ambitieux dans son initiative. Il rêve devenir un grand distributeur de la viande de lapins congelées au Bénin. Et pour atteindre son objectif, il veut démarrer par sa propre production.

Dans les perspectives, il compte également mettre en place une équipe qui sera chargée de former les jeunes désireux se lancer dans l’élevage de lapins. Ceci permettra de mieux promouvoir la filière et aussi participer à la création d’emploi des jeunes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *