Angèle Diabang, la sénégalaise qui s’est illustrée au Fespaco 2019

Le Sénégal se hisse sur le podium des prix du Fespaco. Pour cette édition 2019, le court métrage fiction, «Un air de kora», de la réalisatrice Angèle Diabang a été primé.

Lors des prix spéciaux, la sénégalaise a remporté le prix Cedeao de la meilleure réalisatrice grâce à sa réalisation.

Angèle Diabang a une douzaine de films documentaires et fictions diffusés à travers le monde à son actif. Des films qui ont aussi été présentés et primés dans de grands festivals internationaux.

Pour la réalisatrice, c’est une fierté d’être la première sénégalaise à remporter ce prix au Fespaco.

«Je suis très contente et ravie pour le Sénégal qu’on ait ce premier prix au Fespaco. Et que ce prix distingue une réalisatrice. Je suis d’autant plus contente que c’est ma deuxième fiction», a-t-elle réagit.

«J’avais commencé à travailler sur ce projet (Ndlr : Un air de kora) pour faire de la fiction. J’ai eu plein de difficultés. Aujourd’hui, je suis contente parce que ce prix m’encourage vers mon projet Une si longue lettre. Ce prix encourage toutes les réalisatrices, les personnes qui veulent se lancer dans quelque chose qu’elles pensent ne pas pouvoir faire et réunir toutes les possibilités pour le faire», a affirmé l’actrice pour qui ce prix est un signe d’encouragement notamment pour elle, pour toutes les réalisatrices et les personnes qui veulent percer dans la vie et qui ont du mal.

Originaire de Dakar où elle a été formée au Média Centre de Dakar, Angèle Diabang a évolué à la FEMIS à Paris, à la Filmakademie en Allemagne et au programme de formation de production Eurodoc.

Elle fera ses pas en 2005, avec son premier court-métrage documentaire « Mon Beau sourire », montré dans plus d’une cinquantaine de festivals.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *