Libération de Ghosn: quelles répercussions sur Nissan ?

Après avoir passé plus de 100 jours en détention sur des accusations de malversations financières, Carlos Ghosn est sorti de prison ce mercredi. Le tribunal de Tokyo qui a autorisé la libération de l’ex-patron de Renault et Nissan, avait rejeté l’appel déposé par le bureau des procureurs pour « bloquer la sortie », informe Le HuffPost. La libération de Carlos Ghosn aura-t-elle des conséquences sur les affaires de Nissan ? L’on s’interroge.

A cette interrogation, l’actuel directeur général du groupe, Hiroto Saikawa, qui se veut rassurant, répond par le négatif.

« Les investigations menées en interne chez Nissan ont montré des conduites (de Carlos Ghosn) manifestement contraires à l’éthique (…) et d’autres faits continuent d’émerger », avait récemment souligné Nissan.

En théorie, informe notre source, Carlos Ghosn, qui est toujours en titre administrateur de l’entreprise, pourrait assister à un Conseil d’administration, mais cette possibilité risque de lui être refusée par le groupe.

A noter tout de même que Carlos Ghosn, tombé en disgrâce, était vénéré au Japon pour avoir sauvé le constructeur automobile.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *