Togo: interdite d’accès à la prison civile de Lomé, Mme Adjamagbo en colère !

La coalition des 14 partis de l’opposition a rendu visite hier mardi, à 53 prisonniers politiques de la prison civile de Lomé. Seulement que Brigitte Adjamagbo et ses compères n’ont pas eu accès à l’intérieur du centre pénitencier

En tête de délégation sa coordinatrice, Mme Brigitte Kafui Adjamagbo a été empêchée de franchir les portes de la prison. Les journalistes et défenseurs des droits de l’Homme n’ont, non plus pas été exclus de cette interdiction.

Seule une délégation a été autorisée à visiter les détenus. Et elle était
composée de Me Dodji Apévon des Forces Démocratiques pour la République (FDR), Robert Olympio de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), Targone Sambiri des Démocrates Socialistes Africains (DSA) et Atsou Laurent de l’Alliance des Démocrates pour un Développement Intégral (ADDI). 

« Ceux qui sont en prison aujourd’hui et nous sommes dans le même combat. Parce que c’est des jeunes qui ont été ramassés dans la rue, certains pour n’avoir rien fait, d’autres ont été condamnés ou sont encore devant des juges d’instruction. Donc il est normal qu’au nom de la coordination nous puissions leur apporter notre réconfort et les rassurer que nous sommes en train de travailler sur leur dossier », a déclaré Me Dodji Apévon après la visite.

Et d’ajouter: « certains d’entre eux (prisonniers, ndlr) sont un peu « découragés. Parce que ce qu’ils ont posé comme acte ne justifiait pas qu’ils soient en détention jusqu’à ce jour ».

Le résumé avec le confrère togovision.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *