Côte d’Ivoire : Abidjan ne veut plus des panneaux d’ affichage sauvages

Le Conseil Supérieur de la Publicité (CSP) a déclaré la guerre aux affichages illégaux dans le district d’Abidjan. Une trentaine de ces affiches ont été arrachés mardi dans la ville de Koumassi.  Cette mesure s’inscrit dans le cadre de l’opération d’assainissement et de réorganisation de l’affichage publicitaire dans le district d’Abidjan.

Selon  Abel Kouassi, responsable des affichages du CSP, « … il y a eu un stickage des panneaux publicitaires ne respectant pas le décret de 2007 qui régit l’affichage publicitaire en Côte d’Ivoire, c’est-à-dire, les panneaux positionnés à moins de 100 mètres des carrefours et, entrées et sorties des courbes».

Les propriétaires des panneaux démantelés doivent payer les amendes prévues par la loi s’ils espèrent entrer en possession de leurs biens.

M. Kouassi est clair ; l’opération n’épargnera aucune commune du district d’Abidjan.  
« Toutes les communes d’Abidjan seront touchées par cette opération. Après Koumassi, nous seront probablement la semaine prochaine à Marcory ( Sud d’Abidjan) », a-t-il déclaré.

Les affichages sauvages et illégaux sont courants dans plusieurs villes africaines. Au Togo, c’est l’Office Togolais des recettes (OTR) la bataille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *