Togo: l’Allemagne réclame les reformes et la libération des détenus politiques

Dans son discours d’ouverture des négociations intergouvernementales germano-togolaises, Christoph Sander, l’Ambassadeur de l’Allemagne au Togo a appelé le gouvernement togolais à aller aux reformes et à procéder à la libération des détenus politiques. Poursuivant, le diplomate a exhorté les autorités à ne pas se servir de la « loi Bodjona » pour empêcher les manifestations et meetings politiques au Togo.

« Nous avons pris note avec satisfaction que le Premier ministre a commencé son discours du 25 janvier 2019 en mettant ces réformes au centre des efforts de son gouvernement. Il est important maintenant d’avancer avec ces réformes dans l’esprit national et inclusif », a déclaré Christoph Sander.

L’Ambassadeur a par ailleurs appelé le gouvernement à l’apaisement du climat sociopolitique dans le pays.

« A mon avis, cela veut dire plus que libérer les gens en prison en lien avec les manifestations. L’apaisement, c’est aussi un esprit inclusif dans la réalisation des réformes. L’apaisement, c’est un esprit libéral dans l’interprétation des lois comme la loi de 2011 sur les manifestations et les meetings », a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *