Putsch au Burkina Faso : un ministre accuse Guillaume Soro

Nouveau rebondissement dans l’affaire du putsch manqué au Burkina Faso. Le ministre burkinabé de la défense Chérif Sy au cours de son audition en qualité de témoin a déclaré que l’ancien président du parlement ivoirien et ancien chef rebelle Guillaume Soro a confirmé l’authenticité de l’élément audio dans lequel, se planifiait l’assassinat de plusieurs autorités du Burkina Faso.

« J’ai rencontré Guillaume et il m’a confirmé que c’est lui qui a tenu les propos contre moi dans les échanges téléphoniques avec Djibril Bassolé», a révélé l’ancien président du parlement de transition  burkinabé Chérif Sy.  Guillaume Soro lui aurait fait ces aveux en octobre 2015 lors d’une rencontre des parlementaires francophones à Paris.

L’élément audio en question serait un appel téléphonique entre Guillaume Soro et l’ancien chef de la diplomatie burkinabè Djibril Bassole , proche du président déchu Blaise Compaore. Dans l’élément, la voix attribuée à Guillaume Soro promettait de l’aide aux putschistes. Djibril Bassolé est par ailleurs accusé de « trahison, complicité d’attentat à la sûreté de l’État. »

La défense de Djibril Bassole a toujours remis en cause l’authenticité de cette bande sonore préférant parler de montage. « La grande question c’est de savoir comment un grand responsable de ce niveau peut en accoster un autre et parler de choses aussi graves en s’accusant », a demandé Me Dieudonné Bonkoungou cité par Voa Afrique.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *