Rwanda: assassinat d’opposants, le président Kagame pointé du doigt

Au Rwanda, une déclaration du président Kagame créé la polémique. Lors de la traditionnelle retraite annuelle du gouvernement, le chef de l’Etat rwandais a de nouveau, évoqué l’assassinat d’un de ses opposants, Seth Sendashonga.

Pour Paul Kagame, l’assassinat de ce dernier était une évidence. Selon le président rwandais, qui évoquait l’un des livres du chercheur français Gérard Prunier, le motif de l’assassinat de Seth Sendashonga en 1998 était, les réunions avec des généraux ougandais en vue de renverser le régime à Kigali.

« Il y a des éléments de vérité dans ce qu’écrit Prunier, nous avions cette information. En fait, Seth Sendashonga est mort parce qu’il a franchi une ligne rouge. Je n’ai pas beaucoup plus à dire, mais je ne vais pas m’excuser à ce propos », a déclaré le président rwandais.

Des propos qui viennent confirmer les soupçons que trainaient déjà l’opposition, rapporte notre source.

« On savait très bien que Paul Kagame avait commandité l’attentat contre Seth Sendashonga mais nous avons quand même été surpris d’entendre un chef d’Etat reconnaître un crime aussi grave…», a déclaré l’ancien ministre Jean-Baptiste Nkuliyingoma.

En effet, le 3 mai 1998, Seth Sendashonga rencontrait Salim Saleh, le frère du président ougandais Yoweri Museveni. Le 16, il est assassiné par un commando à Nairobi.

Pour l’ancien ministre de tel propos quelques jours après l’assassinat de Anselme Mutuyimana, l’assistant de la présidente des FDU, Victoire Ingabire, n’est pas le fruit d’un hasard.


Même si la police rwandaise dit avoir ouvert une enquête, les rares opposants vivant encore au Rwanda, Victoire Ingabire, Diane Rwigara et Bertrand Ntaganda, demandent une enquête internationale sur les crimes à caractère politique au Rwanda. Le président Paul Kagame pourrait se retrouver en mauvaise posture si réponse est faite à cet appel lancé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *