Umalis Group
Home / A la Une / 3ème mandat : quand président bissau-guinéen clash Ouattara et Condé

3ème mandat : quand président bissau-guinéen clash Ouattara et Condé

Partagez ceci :

Umaro Sissoco Embaló n’a pas caché ses sentiments sur le 3ème mandat. Le président bissau-guinéen a profité du récent sommet extraordinaire de la Cedeao sur le Mali pour dire ce qu’il pense aux présidents Alassane Ouattara et Alpha Condé.

Jeudi 20 août 2020, les chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) étaient en visioconférence sur le Mali. Une occasion pour le président bissau-guinéen, Umaro Sissoco Embaló, de dire ce qu’il pense des présidents qui tentent de briguer un 3ème mandat.

« Si l’on doit condamner les militaires à l’origine du putsch, la conférence devrait aussi condamner les pairs qui souhaitent faire un 3e mandat. »a-t-il indiqué après avoir regretté le coup d’Etat au Mali. De quoi prendre de court ses homologues aspirant à un troisième mandat.

En ligne de mir, le président Alpha Condé de la Guinée Conakry et son homologue Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire.

La réaction de Ouattara

Face à cette déclaration du président Umaro Sissoco Embaló (47 ans), Alassane Ouattara (78 ans) n’est pas resté indifférent. Il a appelé le Bissau-Guinéen « fiston ». Et ce dernier l’interrompt immédiatement: « ll n’y a pas de ‘fiston’ ici, il n’y a pas de petit pays iciIl y a des chefs d’Etat qui sont tous égaux et j’entends assumer pleinement la souveraineté de mon pays« 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »