Accueil / Pays / Afrique Centrale / « Abena Dolls », les poupées noires qui cassent les codes de beauté en Afrique

« Abena Dolls », les poupées noires qui cassent les codes de beauté en Afrique

Partagez ceci :

Des poupées « noires » avec des rondeurs, des cheveux crépus et habillées en tenues traditionnelles africaines (Wax et Woodin)…Les « Abena Dolls » lancées en 2017, rencontrent un énorme succès sur le continent. L’initiative vient de la jeune entrepreneure camerounaise de 40 ans, Marie Abena.

Son ambition : casser les codes de beauté étrangers, véhiculés à travers des poupées blanches que l’on retrouve dans les magasins en Afrique.

Des poupées noires, métisses et albinos, vendues entre 10 000 et 15 000 FCFA soit entre 15 et 22 euros, pour que « les petites filles ne renient plus leur culture ».

Affirmant avoir déjà venu plus de 20 000 « Abena Dolls », pour elle, quand on est une femme, « l’estime de soi comme dès l’enfance »

Son objectif est tout avoué: œuvrer pour la revalorisation de la culture africaine à travers des poupées africaines.

Actualités Cameroun :: Abena Dolls offre des poupées noires, métissées et  albinos à Douala. :: Cameroon news




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »