Accueil / A la Une / Accusé de soutenir le M23, le gouvernement rwandais réagit

Accusé de soutenir le M23, le gouvernement rwandais réagit

Partagez ceci :

Répondant aux accusations de soutien à la rébellion du M23, les autorités rwandaises nient toute implication avec le mouvement qui opère à l’Est du Congo.

Le gouvernement rwandais dément toute association avec les rebelles du M23. « Accuser le Rwanda de soutien au groupe armé congolais du M23 est faux, et détourne des causes réelles du conflit et de ses conséquences sur la sécurité des pays voisins », affirme Kigali dans un communiqué.

Cette sortie intervient deux jours après les premières condamnations portées par la France contre le Rwanda. Selon Kigali, la communauté internationale devrait plutôt se soucier de la « persécution » des communautés rwandophones et tutsis congolaises, qui selon elles, font face à des discours de haine autorisés par le gouvernement de la RDC.

Le Rwanda évoque le  « massacre de Kishishe » est « une fabrication du gouvernement de la République démocratique du Congo », qui « s’est propagé sans aucune enquête par une organisation crédible ».

En début de semaine et pour la première fois, la France a dénoncé le soutien apporté par le Rwanda aux rebelles du M23, actifs à l’est du pays. Ces déclarations ont été  saluées par Kinshasa, qui demande des sanctions à l’encontre du régime de Paul Kagame.

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »