Umalis Group
Home / France / ‘Affaire financement libyen’: une mauvaise nouvelle pour Sarkozy !

‘Affaire financement libyen’: une mauvaise nouvelle pour Sarkozy !

Partagez ceci :

C’est un revers pour Nicolas Sarkozy. Mis en examen pour ‘corruption passive’ et ‘financement illégal de campagne électorale de 2007’ par des fonds en provenance, la justice valide l’enquête contestée par le camp de l’ex-chef de l’Etat français.

Saisie par Nicolas Sarkozy et plusieurs de ses proches mis en cause dans l’enquête, la chambre de l’instruction a ainsi validé les investigations lancées il y a huit ans à la suite des révélations de Mediapart, dans ce dossier aux multiples ramifications.

La défense peut toutefois encore se pourvoir en cassation.

A rappeler que l’enquête avait été ouverte après la publication par Mediapart en 2012, dans l’entre-deux tours de la présidentielle, d’un document censé prouver que la campagne victorieuse de Nicolas Sarkozy avait été financée par le régime de Mouammar Kadhafi.

Témoignages de dignitaires libyens, notes des services secrets de Tripoli, accusations d’un intermédiaire…En sept ans de travail, les magistrats ont réuni une somme d’indices troublants qui ont donné corps à cette thèse.

Toutefois, aucune preuve matérielle n’a été retrouvée, même si des mouvements de fonds suspects ont conduit à neuf mises en examen à ce jour.

Dans une vaste offensive procédurale, l’ex-chef de l’Etat et ses anciens ministres Claude Guéant, Eric Woerth et Brice Hortefeux – tous mis en examen sauf ce dernier – avaient soulevé toute une série de nullités contre ces investigations.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »