Accueil / A la Une / « Affaire Yves de Mbella » : l’indignation ne retombe pas en Côte d’Ivoire

« Affaire Yves de Mbella » : l’indignation ne retombe pas en Côte d’Ivoire

Partagez ceci :

Le scandale de la démonstration d’un viol en direct à la télévision a relancé le débat autour de la question des violences sexuelles. Mercredi 1er septembre, renseigne France 24, plusieurs dizaines de militantes féministes ont également manifesté devant le siège de la chaîne privée NCI pour réclamer des sanctions.

Devant le tollé général, faut-il le rappeler, la justice s’est saisie de l’affaire avec une inhabituelle rapidité et l’animateur Yves de M’Bella a été condamné à 12 mois de prison avec sursis et à une amende de 3 000 euros pour “apologie du viol”. 

Quant à la chaîne NCI, il n’a pour le moment pas été poursuivi, la Haute Autorité de communication audiovisuelle (Haca) se contentant de l’inciter à faire preuve de « vigilance » dans sa programmation.

Une clémence qui fait bondir les associations féministes. Celles-ci déplorent en effet l’absence de sanctions contre la direction de la chaîne.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »