Accueil / A la Une / Affrontements éleveurs et agriculteurs: le montant fou perdu au Nigéria

Affrontements éleveurs et agriculteurs: le montant fou perdu au Nigéria

Partagez ceci :

Des morts et une baisse de rentabilité, ce sont les conséquences dans certains pays face à la mésentente entre éleveurs et agriculteurs. Le Nigéria perd gros dans ce phénomène. Les affrontements entre éleveurs et agriculteurs dans ce pays ont causé la mort de 7 000 personnes.

C’est un chiffre impressionnant qui a le mérite de rappeler à l’action. Il est contenu dans le rapport de l’ONG Mercy Corps intitulé « Mobiliser les communautés pour la paix au Nigéria (ECPN) ». L’organisation ajoute qu’au-delà des pertes en vies humaines, ces habitations ont coûté $ 65 milliards ces cinq dernières années.

Le rapport, financé par l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), souligne que le programme d’intervention de Mercy Corps a permis de réduire les conflits de 13 % dans la région. Si bien que « plus de 600 conflits concernant les routes de pâturage, l’accès saisonnier aux points d’eau, les dégâts causés aux cultures, l’abattage d’arbres économiques, la pollution de l’eau par les animaux et le commerce ont été traités pacifiquement dans les communautés où ECPN travaillait », lit-on dans le document.

Rappelons que depuis 2012, Mercy Corps est présent au Nigéria pour venir en aide aux populations qui souffrent des combats dans le Nord du pays entre l’armée et les groupes d’oppositions de Boko Haram.

En outre, dans le centre du pays, la guerre pour les ressources naturelles fait rage depuis plusieurs décennies, auxquelles il faut ajouter les épidémies et les crises environnementales, alimentaires et nutritionnelles et conduisent à de nombreux déplacement de populations.

Comme au Nigéria, ce problème existe dans plusieurs autres. Récemment le Maroc a mis en place une loi qui permet un partage des espaces entre agriculteurs et élever. Une décision qui n’a pas arrêté les velléités de part et d’autre.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »