Umalis Group
Home / A la Une / Agriculture : voici pourquoi l’amidon d’igname est très convoité

Agriculture : voici pourquoi l’amidon d’igname est très convoité

Partagez ceci :

L’igname reste dans les habitudes de consommation sur le continent africain. Elle est composée à 50% d’eau et l’autre moitié, c’est-à-dire la matière sèche, renferme plus d’amidon. Une dernière partie très convoitée par des industriels.

Selon les pays, les mets de l’igname sont diversifiés. Foufou, des purées, les boules, les frites, la grillade, des chips, des farines utilisables pour faire du foufou ou du pain, chaque culture sait gérer.

L’igname regorge beaucoup d’avantages pour les consommateurs. Selon plusieurs spécialistes, la consommation de l’igname fourni de l’énergie, en raison de l’amidon qu’il contient. Ils expliquent qu’après consommation l’amidon sera dégradé en des sucres simples. 

Dans le secteur industriel, l’amidon peut servir à faire beaucoup de choses. Il est utilisé comme un agent épaississant notamment dans les pressings en l’incorporant aux habits pour les blanchir ou les redresser.

Il sert également à fabriquer des papiers et d’autres produits comme l’éthanol souvent utilisé dans les hôpitaux. L’igname reste donc une denrée incontournable.

Au Bresil par exemple, les spécialistes pensent à récupérer l’amidon de l’igname pour créer surplace des imprimeries ultra-modernes. Un objectif bien atteignable pour un pays qui a déjà une riche expérience dans cette technologie. Ils ont déjà extrait l’amidon du manioc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »