Accueil / Pays / Maghreb / Algérie / Algérie: interruption d’ Internet pour éviter la fraude au bac

Algérie: interruption d’ Internet pour éviter la fraude au bac

Partagez ceci :

Alors les épreuves du baccalauréat viennent de démarrer en Algérie, les autorités du pays ont décidé de couper  la connexion Internet une heure avant le début de chaque épreuve, ceci durant les cinq jours que va durer l’examen. Le but : empêcher les fraudes.

La triche et la fuite des sujets ont pris des proportions vertigineuse ces dernières années en Algérie. En 2016 par exemple, il y a une fuite massive des sujets lors du BAC, au point où le gouvernement s’est vu contraint d’organiser une autre session.

Pour les autorités algériennes, cette mesure  est  » la seule alternative  » pouvant donner une chance égale aux candidats, en attendant une  » solution définitive  » qui ne peut être que pédagogique.

Outre l’interruption d’ Internet, le gouvernement a interdit l’introduction du téléphone mobile, des tablettes et autres gadgets électroniques de communication dans les centres d’examen. Une mesure qui cible aussi bien les candidats que les enseignants, les surveillants et le personnel administratif.

Des brouilleurs et des caméras de surveillance sont installés au niveau des centres de dépôts des sujets. Par ailleurs, 18 000 policiers ont été déployés à proximité des centres d’examen qui accueillent plus de 700 000 candidats, dont 40% de candidats libres.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »