Home / A la Une / Algérie: les adeptes et proches de Bouteflika condamnés

Algérie: les adeptes et proches de Bouteflika condamnés

Partagez ceci :

En Algérie, la purification de la sphère politique se poursuit. Après leur arrestation en mai dernier, Saïd Bouteflika et ses compères ont répondu de leur acte devant le tribunal militaire de Blida au Sud d’Alger.

Le frère du président déchu jugé pour “atteinte à l’autorité de l’armée” et “complot contre l’autorité de l’Etat” écope ainsi de 15 ans de prison.


Le général “Toufik” et son successeur à la tête du renseignement Athmane Tartag, la secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT, trotskistes) Louisa Hanoune jugés dans la même affaire ont écopé de la même peine, selon l’agence officielle APS tel que rapporté par l’AFP.


Ouvert lundi dernier, loin des médias, seuls les avocats et les familles des accusés ont eu le droit d’assister aux audiences.


Ce procès emblématique a lieu après une vague d’arrestations massives dans l’entourage de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika, contraint à la démission début avril après des mois d’un mouvement de contestation.


Selon notre source, des enquêtes judiciaires avaient ensuite été ouvertes sur des faits présumés de corruption visant d’ex-hauts responsables politiques et des hommes d’affaires, accusés d’avoir profité de leurs liens privilégiés avec le régime de M. Bouteflika.

Traduction »