Home / Africa top success / Algérie: un violeur d’une franco-algérienne acquitté  

Algérie: un violeur d’une franco-algérienne acquitté  

Partagez ceci :

Dans les pays Maghrébins, malgré que le viol est banni et puni par la loi, n’en demeure pas moins que ce fléau prend de plus en plus de l’ampleur, au point où il faudrait aux parents d’être prudents et aux jeunes filles de prendre leurs précautions, au risque de vivre des mésaventures fâcheuses.

 Le cas de cette jeune fille, qui répond au nom de Karima.M, de double nationalité (Franco-Algérienne) et qui est âgée aujourd’hui de 28 ans, mais qui garde des séquelles de viols répétés lors de ses vacances en Algérie. La jeune fille était victime d’actes pédophiles et de viols répétés quand elle n’avait que 4 ans jusqu’à 8 ans.

Elle a tout fait pour ester en justice un cousin, dont elle dirait qu’il abusait d’elle en profitant de son innocence pour la violer lors de ses séjours en vacances dans une ville de l’Ouest de l’Algérie, Ain Temouchent en l’occurrence. Le violeur qui répond au nom de Fouad.F est décrit comme étant pédophile.  Il a été certes condamné le 18 du mois de Juin dernier, par le tribunal criminel de Ain Timouchent à une peine de 4 ans de prison dont 6 mois ferme.

La jeune fille aurait déclaré que lors des vacances passées dans cette région de l’Algérie, elle fut victime de viol à plusieurs reprises de la part de l’un de ses cousins et ce entre 1994 et 1998. Elle déclare de ce fait qu’elle a décidé de briser le silence de plusieurs années en allant porter plainte en 2015, contre son soi-disant agresseur (Le cousin). Elle dit aussi que la plainte déposée dans une région parisienne a été transférée en Algérie, car son agresseur est un citoyen algérien, résidant en Algérie.

Aux dernières infos, le présumé violeur aurait été acquitté lors du procès en appel au même tribunal. Une sentence tombée jeudi passé. Stupéfaite, la jeune fille (Victime) et dans un témoignage accordé à un site algérien, se dit discriminée. Elle aurait dés lors déploré le parti-pris (Selon elle) en faveur de son agresseur et ce par ceux qui étaient sensés lui rendre ses droits. Bref, la jeune fille est stupéfaite de par l’acquittement de son agresseur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »