Alice Gbelia : l’Ivoirienne qui veut transformer l’art numérique

Partagez ceci :

Alice Gbelia est une vraie friande des arts, de la culture et du divertissement. Elle a fondé Ayoka Deco pour tenter d’apporter sa touche à l’évolution de l’Art sur le continent africain. Un continent d’où elle est issue puisqu’elle est née au Tchad, élevée à Abidjan et à Lille avant de résider actuellement à Zurich.

En lançant Ayoka Deco, Alice Gbelia ne pensait pas qu’elle dirigerait l’un des plus grands sites d’art africain. Mais avec des expériences personnelles,  tout a basculé dans sa vie.

En effet, alors qu’elle s’est lancée dans une recherche d’œuvres d’art pour sa maison que le déclic a eu lieu chez l’Ivoirienne. N’ayant pas pu trouver les produits qui correspondaient à son style, elle trouve alors qu’il y a un manque à combler. D’où son initiative qui se consacre véritablement à l’héritage africain et la culture pop noire.

Ayok’a qui signifie  « bienvenue » dans la langue maternelle de Gbelia en Côte d’Ivoire, est une boutique en ligne proposant des produits d’artistes noirs. Ce qui fait sa particularité par rapport aux autres magasins, c’est que Gbelia a décidé de se diversifier à d’autres produits. Il s’agit notamment  des tasses, des cartes de vœux, outre des tentures murales. « Nous avons commencé à vendre des tirages d’art parce que nous pensons que c’est un excellent moyen d’injecter de la personnalité dans une pièce », assure-t-elle.

Lancée en 2017, sa startup se présente comme un cadre de découverte de nombreux artistes en manque d’exposition et dont les œuvres ne sont pas facilement accessibles en ligne. Pour elle, le lancement de cette startup est un geste important afin d’ouvrir des espaces à ces artistes qui ont été limités en quelque sorte par les gardiens traditionnels, qui selon elle, sont « principalement les Blancs qui ont tendance à favoriser les personnes dans leur cercle ».

Mais depuis sa création, l’entreprise a connu des évolutions. Aujourd’hui, Ayok’a a commencé à envoyer des produits en Europe et au Canada. Il y a désormais beaucoup plus de gammes de produits. Au-delà de tout, les objectifs futurs restent grands elle espère élargir son espace et continuer par tout pousser vers le haut en mettant l’Afrique en avant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *