Home / A la Une / « Allô Poulet »: la startup camerounaise qui offre du poulet sain

« Allô Poulet »: la startup camerounaise qui offre du poulet sain

Partagez ceci :

Les poulets font partie des habitudes culinaires des populations. Un moyen d’entrepreneuriat pour certains. C’est le cas de Serge Trésor Ngatchi au Cameroun. Il a ainsi lancé « Allo Poulet ». Une manière pour lui de mettre à la disposition de la population une production de qualité.

Diplômé en transport et logistique, Trésor a décidé de prendre une autre voie que celle de sa formation. Il a lancé en 2017 « Allo poulet », une vraie chaine de production, transformation et distribution de poulets.

Après ses études, Serge voulait une activité qui lui permettrait également d’avoir du temps libre. Il va dans un premier temps partir à l’aventure à Dubaï. Une aventure à la fin de laquelle il rentrera un an plutard avec de l’expérience. De retour au Cameroun, succombe au charme de l’une de ses passions, l’élevage de volailles.

Il décide alors de se lancer dans l’aviculture. Les débuts n’étaient pas faciles. Il est surtout confronté par une épidémie. Les conséquences seront immédiates, beaucoup de pertes de poulets. Mais rien ne découragera Trésor. Il reprend tout à zéro, persévère et réussi à développer lentement son activité.

 « Chez Allo poulet, nous assurons la production, la transformation et la distribution aussi nous livrons aux clients des poulets selon leurs besoins (poids, nettoyage, découpage) et aussi nous avons des concepts taillés à des besoins précis (anniversaire, tontine, deuil etc.)… Ce petit truc fait que nous avons une petite particularité », dit Serge.

Une particularité que le jeune entrepreneur s’efforce de conserver et faire grandir quotidiennement.

Son ambition est de rapprocher les poulets auprès des consommateurs, mais aussi résoudre le problème de distribution et de transformation de cette volaille très prisée que rencontre les aviculteurs. Se servir des médias sociaux pour redonner un nouveau souffle à l’aviculture, c’est le challenge que s’est donné ce jeune passionné de l’entrepreneuriat.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »