Home / A la Une / Alpha Blondy : « Je demande aux va-t-en guerre de renoncer à leur projet de déstabilisation de la Côte d’ivoire »

Alpha Blondy : « Je demande aux va-t-en guerre de renoncer à leur projet de déstabilisation de la Côte d’ivoire »

Partagez ceci :

En Côte d’Ivoire, la tension qui ne cesse de monter entre Alassane Ouatara et Guillaume Soro depuis quelques temps ne prévaut rien de bon. Sur le plan national qu’international, il y a bien lieu de craindre une autre crise. Et déjà, des voix avisés s’élèvent pour appeler chacune des parties à la paix.

Entre autres, c’est le cas de l’artiste Alpha Blondy qui s’est invité dans la crise socio-politique qui oppose Guillaume Soro à ADO en appelant l’ensemble des ivoiriens à l’apaisement.

 »J’invite nos frères et soeurs ivoiriens à l’apaisement. Nous n’avons pas fini de soigner les blessures de la crise poste-électorale. Alors nous n’allons pas récidiver. L’erreur est humaine, mais persévérer dans l’erreur est diabolique. En tant qu’ambassadeur de la paix de la Cedeao, je voudrais sérieusement demandé aux va-t-en guerre de renoncer à leur projet de déstabilisation de la Côte d’ivoire qui a déjà trop souffert », a soutenu l’icône du Reggae.

Et d’ajouter : « La famille politique dans son ensemble, sans distinction de chapelle politique, doit s’atteler à maintenir cette paix. Ce qui sera la preuve de leur maturité politique à nos yeux. Le peuple souverain n’a pas à subir les querelles narcissiques, les orgueils et les ambitions égoïstes de certains politiciens. Le peuple de Côte d’Ivoire veut la paix et ça, il faut le savoir. Que le bon Dieu désarme et apaise nos coeurs pour que vive la Côte d’Ivoire, pour que vive l’unité entre les ivoiriens ».

Alors que beaucoup, dont Tiken Jah Fakoly, s’opposent au troisième mandat d’un quelconque président en Afrique de l’Ouest, Alpha Blondy quant à lui n’en trouve pas de problème.

«Le président Alassane Ouattara, on l’aime où on ne l’aime pas, ce monsieur est un bosseur. Un troisième mandat pour lui, c’est pas à moi de l’accepter ou pas. Mais déjà la constitution lui en donne le droit. On dit on veut la paix, on va demander pardon à Bédié. On va demander pardon à Gbagbo et on insulte Ouattara. C’est quelle paix ça ?», avait signifié Alpha Blondy sur la chaine Telesud.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »