Angola: Isabel Dos Santos toujours à Unitel, une victoire conservée jusqu’en 2021

En Angola, l’ancienne princesse n’a pas perdu tous les diamants de sa couronne. Isabel Dos Santos conserve sa place au Conseil d’administration de la compagnie de télécommunication Unitel.

Evincée de tous les postes qu’elle occupait depuis l’ascension du président Joao Lourenço à la tête de l’Angola, la rumeur prédisait également le poste à Unitel. Une rumeur amplifiée par l’avènement d’un conflit entre actionnaires au sein de la société.

En effet, Unitel, qui domine le marché des télécommunications en Angola, est détenue à part égale par Isabel dos Santos, la société de télécommunications brésilienne Oi, la société pétrolière nationale angolaise Sonangol et l’homme d’affaires angolais et ancien cadre du gouvernement Leopoldino do Nascimento.

Si les actionnaires angolais avaient toujours voté en bloc, la Sonangol a récemment indiqué sa volonté de se retirer du capital d’Unitel afin de réduire l’influence d’Isabel dos Santos, rapporte Africanews.

Première conséquence éventuelle de ce démarquage de la Sonangol, le risque pour la femme d’affaires de ne pas garder la présidence du Conseil dont l‘élection est prévue pour le 6 mai, à l’occasion de la première réunion du nouveau conseil d’administration.

Toutefois, la plus riche femme du continent conserve son siège au Conseil d’administration d’Unitel jusqu’en 2021, un des derniers postes de responsabilité qu’elle détiendrait encore.

Les débuts des mésaventures de la famille Dos Santos a commencé quand l’ancien président angolais Edourado Dos Santos a, en août 2017, laissé les rênes de la présidence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *