Home / A la Une / Appartenir à une église garantit-il le paradis au chrétien ?

Appartenir à une église garantit-il le paradis au chrétien ?

Partagez ceci :

Je suis catholique, je suis protestant, je suis membre des Assemblées de Dieu, je suis Baptiste… L’appartenance à une dénomination religieuse est-elle la clé qui ouvre la porte du paradis ?

C’est l’erreur que beaucoup de croyants commettent. Pour eux, le fait d’être membre d’une église est un permis pour s’asseoir parmi les saints de Dieu au ciel.

La réalité est tout autre. Rejoindre une église, être baptisé dans une église ou subir un rituel dans une église, c’est bien. Mais cela ne constitue qu’une formalité que toute personne qui vient à Christ doit remplir. Cela ne garantit pas le Ciel.

En effet, la Bible enseigne que si nous ne sommes pas nés de nouveau, nous ne pouvons pas entrer dans le Royaume de Dieu ( Jean 3: 3). Lorsque quelqu’un vient à Christ, on dit qu’il est né de nouveau; il fait alors partie du corps de Christ, c’est-à-dire que, d’un point de vue doctrinal, il devient membre de la communauté chrétienne universelle. Mais cela ne lui donne pas automatiquement accès au ciel.

Le simple fait de mettre votre nom sur une liste d’église ou de participer aux activités de votre église ou encore de donner vos offrandes ou payer régulièrement votre dîme ne vous apporte pas le salut. Il faut plus que ça pour entrer au paradis.

Renoncer à soi-même

“Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive” (Matthieu 16: 24). Une fois en Christ, le croyant doit apprendre à renoncer à lui-même, et cela est un long processus qui demande abnégation et assistance du Saint-Esprit. Le chrétien doit se débarrasser du “vieil homme” pour se revêtir d’un nouvel habit.

Ainsi, la Bible nous montre la voie dans Psaumes 1.1-2 : “Heureux l’homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, qui ne s’arrête pas sur la voie des pécheurs, et qui ne s’assied pas en compagnie des moqueurs, mais qui trouve son plaisir dans la loi de l’Éternel, et qui la médite jour et nuit”;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »