Home / A la Une / Après le Ghana, le Sénégal invite les drones dans le secteur de la santé

Après le Ghana, le Sénégal invite les drones dans le secteur de la santé

Partagez ceci :

A l’instar du Rwanda ou encore du Ghana qui bénéficient déjà de cette technologie, le Sénégal s’intéresse aussi à la livraison des produits médicaux par drone. Le 24 avril dernier, une délégation sénégalaise s’est rendue à Omenako, localité située à 70 kilomètres d’Accra (Ghana) où se déroulait l’inauguration du premier centre de lancement de drone par la société américaine Zipline.

« L’utilisation des drones serait une très bonne chose pour la distribution de certains produits rares dont le sang, le plasma frais congelé, certains nouveaux médicaments qui sont très chers qui pourraient être centralisés et distribués en cas de besoin et dans des délais compatibles. Je pense que ça peut être une très belle expérience », a avancé Mamadou Beye, le Chef de la délégation sénégalaise comme rapporté par reussirbusiness.

Le Sénégal serait depuis un an en discussion avec la société américaine pour notamment voir dans quelle condition utiliser cette technologie pour améliorer l’offre de service en matière de soins dans le pays.

Pour le Pr Awa Oumar Touré Fall, responsable Au Centre National De Transfusion Sanguine, « ce sera un grand apport pour le Sénégal si l’on constate le problème de mobilité à Dakar mais aussi l’enclavement de certaines localités de l’intérieur du pays ».

L’accès aux soins pour tous, un des objectifs premier de la société américaine, qui entend conquérir toute l’Afrique, est une nécessité pour chaque pays notamment dans la chaine d’approvisionnement en produits de santé.

Au Ghana, plusieurs centres de lancement de drones sont prévus d’ici la fin d’année permettant de couvrir le maximum de districts sanitaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »