Athletisme : Caster Semenya écartée des Mondiaux

Partagez ceci :

Nouveau revers judiciaire pour l’athlète sud-africaine. Alors que les Mondiaux d’athlétisme s’ouvrent le 27 septembre prochain, Caster Semenya, triple championne du monde et double championne olympique dans sa discipline du 800 mètres, ne pourra pas défendre son titre à Doha au Qatar. Et pour cause, la coureuse qui produit naturellement de grandes quantités de testostérone, ne peut concourir avec les femmes qu’à condition de suivre un traitement, selon un règlement de la Fédération internationale d’athlétisme.

La justice suisse a en effet décidé de lever la suspension « super-provisoire » du règlement de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) sur les athlètes hyperandrogènes, ont annoncé les avocats de Semenya, mardi 30 juillet.

L’hyperandrogénie désigne chez une femme, faut-il le rappeler, un taux élevé d’hormones mâles. Et Caster Semenya en est atteinte.

C’est la raison pour laquelle ses performances font régulièrement polémique depuis plus d’une dizaine d’années. 

Le tribunal avait décidé, le 3 juin, de suspendre, pour Caster Semenya seulement, et de façon « super-provisoire » le règlement de l’IAAF, entré en vigueur le 8 mai, qui demande aux athlètes hyperandrogènes de suivre un traitement pour faire baisser leur taux de testostérone afin de pouvoir concourir sur des distances allant du 400 m au mile (1 609 m). Une mesure que la star sud-africaine estime « discriminatoire ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *