Accueil / Avancée terroriste en Afrique : les pays côtiers devront-ils s’inquiéter ?

Avancée terroriste en Afrique : les pays côtiers devront-ils s’inquiéter ?

Partagez ceci :

Depuis quelques mois en Afrique de l’ouest, les attaques meurtrières des groupes armées sont de plus en plus fréquentes dans les pays du Golfe de Guinée. Du Sahel, la menace terroriste s’étend vers les régions septentrionales des pays côtiers. Ces Etats devraient-ils anticiper et préparer leur réponse sécuritaire et politique ?

Maintenant que la France a plié bagage sous l’insistance de la junte de Bamako alors que la situation sécuritaire continue de se dégrader au Mali, comme au Niger et au Burkina Faso, les pays africains doivent prendre leurs propres responsabilités face à la menace des groupes armées. Contrairement au Mali, le président béninois Patrice Talon a demandé à son homologue français Emmanuel Macron, en visite à Cotonou en juillet dernier, de l’aide pour acquérir davantage d’équipements, notamment des drones.

Parmi les Etats côtiers, le Bénin d’abord et ensuite le Togo ont payé un lourd tribut, avec des attaques de plus en plus meurtrières ciblant les régions nord.

« La dégradation de la situation sécuritaire au Burkina Faso et au Mali fait du nord des pays côtiers la nouvelle ligne de front contre les groupes armés opérant au Sahel », note la fondation allemande Konrad Adenauer.

Pour Jeannine Ella Abatan, Chercheuse à l’Institut d’études de sécurité (ISS), « depuis 2019, des études menées au Sahel ont montré que les groupes extrémistes violents s’approvisionnaient déjà dans les pays côtiers, non seulement en moyens logistiques et opérationnels, mais aussi à des fins de financement ».

« Il faut absolument que l’Etat réponde aux besoins de ces populations, qu’elles se sentent protégées par les forces de sécurité, au risque qu’elles ne se tournent vers ces groupes pour assurer leur protection », propose-t-elle.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »