« Avorter fut la meilleure décision de ma vie », ces propos de l’actrice Jameela Jamil qui choquent !

Partagez ceci :

Africa Top Success vous le rapportait. Dans l’État de Géorgie en Amérique, avorter après six semaines de grossesse est synonyme de prison ou de peine de mort. Une nouvelle loi contre laquelle s’élèvent de nombreuses voix. Après l’actrice Alyssa Milano, qui a appelé à une grève du sexe pour sensibiliser sur le sujet, c’est désormais l’actrice Jameela Jamil qui s’insurge contre cette loi.

Cette actrice, à 33 ans, s’était déjà exprimée sur la question d’avortement, dont elle même a été victime.  

« J’ai avorté quand j’étais très jeune. Ce fut la meilleure décision de toute ma vie. Pour moi et pour le bébé que je ne voulais pas et pour lequel je n’étais pas prête, tant d’un point de vue psychologique, émotionnel et financier. Trop d’enfants se retrouvent dans des familles d’accueil parce que des parents ne peuvent pas s’en occuper. Ce sont des vies ruinées. C’est si cruel ».

Et d’ajouter: « Je me fiche de ce que l’on peut penser de ma décision. Mon corps et mes choix m’appartiennent. Cette nouvelle loi est vraiment dérangeante. Elle est inhumaine et témoigne de la haine qui existe envers les femmes et du mépris qui subsiste envers nos corps, nos droits et notre santé mentale. C’est une punition pour les victimes de viols, qui sont forcées de porter le bébé de leur violeur. Cela me fait d’autant plus mal que j’en ai moi-même été victime. J’aurais préféré mourir que de porter l’enfant de celui qui m’a violée et voir son visage tous les jours ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *