Home / A la Une / Benalla, celui qui murmure à l’oreille de l’opposant ivoirien Soro

Benalla, celui qui murmure à l’oreille de l’opposant ivoirien Soro

Partagez ceci :

Selon « Le Monde », l’ex-chargé de mission d’Emmanuel Macron joue les conseillers officieux auprès du candidat à l’élection présidentielle ivoirienne de 2020.

Alexandre Benalla ne chôme pas. Après ses déboires et un livre surprise, entre autres, l’ancien chargé de mission de l’Élysée s’est lancé dans le consulting, et ces jours-ci c’est sur un dossier très politique qu’il travaillerait.

Selon les informations du journal Le Monde, publiées dimanche, l’ancien Monsieur Sécurité d’Emmanuel Macron conseillerait officieusement l’Ivoirien Guillaume Soro, opposant d’Alassane Ouattara qui accueillait justement le président de la République en cette fin de semaine pour une visite officielle de deux jours.

À 47 ans, Guillaume Soro, ancien chef rebelle devenu Premier ministre de Côte d’Ivoire puis président de l’Assemblée nationale, est aujourd’hui candidat à l’élection présidentielle qui doit avoir lieu en 2020. Il a toutefois quitté son pays il y a maintenant six mois, et c’est notamment sur son retour en terre ivoirienne que travaillerait Alexandre Benalla. Un retour qui devait être prévu pour ce dimanche 22 décembre, mais reporté d’une journée au final, en raison de l’impossibilité pour le quadragénaire d’obtenir une autorisation d’atterrir, explique le quotidien.

Guillaume Soro, un « pote », un « ami »

Dans les colonnes du journal, Alexandre Benalla revient sur sa rencontre avec Guillaume Soro, qui ne date pas d’hier : « Soro, c’est mon pote depuis longtemps. Je l’ai rencontré en 2015 au moment de la COP21 à Paris. On se voit chaque fois qu’on le peut. »

Le directeur de la communication du candidat, Moussa Touré, évoque également une proche relation.

« Alexandre Benalla est un ami qui le conseille et facilite des contacts au sein de la classe politique française, pas seulement à l’Élysée (…) Ils ont aussi des relations communes au Qatar et au Maroc et mettent en commun un réseau d’influence. »

Mais l’ancien chargé de mission, qui dit ne plus être en contact avec Emmanuel Macron, nie de son côté toute fonction officielle en lien avec la candidature de l’Ivoirien à l’élection présidentielle de son pays.

« On discute, mais je ne suis pas son conseiller. Il est assez expérimenté comme ça et il a ses équipes », insiste Alexandre Benalla. 

Une relation pas très bien vue à Abidjan

Ce qui ne l’empêche pas de livrer son analyse de la situation politique en Côte d’Ivoire, évoquant un Alassane Ouattara « déclinant », tout comme ses soutiens français selon lui. « Il sent bien que Soro est un danger politique. Il va faire campagne et doit montrer qu’il est un homme du peuple. »

Mais cette proximité avec Guillaume Soro n’est pas toujours très appréciée dans son entourage, avance le quotidien. Et de citer un de ses conseillers qui aurait vainement tenté de tenir le Français à l’écart : « Je ne vois pas ce qu’il peut apporter à part des problèmes, et je ne crois pas qu’il ait encore une quelconque influence ni un accès à l’Élysée. »

Source: Le Point, avec titre modifié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »