Bénin/CAN U17: fraude sur l’âge, les auteurs condamnés !

Les acteurs sportifs béninois épinglés dans l’affaire de fraude sur l’âge lors des éliminatoires de la CAN des moins de 17 ans sont désormais situés sur leur sort. La justice béninoise a rendu son verdict ce 30 octobre.

L’ancien président de la Fédération béninoise de football, Anjorin Moucharafou, l’entraîneur et ses adjoints ainsi que le médecin de l’équipe sont tous reconnus coupables de « complicité d’usage de fausse attestation ».

Ils ont été condamnés à douze mois d’emprisonnement dont deux fermes et dix assortis de sursis. Selon le calcul d’un avocat, ils totaliseront les deux mois d’emprisonnement le 7 novembre prochain et devront recouvrer la liberté ce jour-là.

La dizaine de joueurs concernés, ceux pour qui on a établi facilement et rapidement de faux actes de naissance, sont punis de six mois d’emprisonnement, dont un ferme. Ils sont condamnés parce qu’ils ont avoué avoir menti sur leur âge réel rapporte RFI.
Aucun accusé n’a pour l’heure effectué une tentative d’appel quoique la probabilité qu’ils le fassent soit très faible face à une condamnation aussi juste. Pour le Bénin, nous apprend notre source, il s’agit spécifiquement de « laver son honneur à l’intérieur comme à l’extérieur ».

Pour rappel, les Écureuils cadets ont été disqualifiés à Niamey (Niger) lors du tournoi U17 de la Zone UFOA B comptant pour les qualificatifs de la CAN Tanzanie U17. Sur 18 joueurs béninois présents, 10 ont été épinglés après les tests IRM, ces derniers auraient manqué de véracité sur leur âge. Les autorités béninoises ont depuis lors promis une réforme complète dans le secteur sportif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *