Home / A la Une / Bénin : incarcéré, l’opposant Joël Aïvo sera jugé pour ‘atteinte à la sûreté et blanchiment de capitaux’

Bénin : incarcéré, l’opposant Joël Aïvo sera jugé pour ‘atteinte à la sûreté et blanchiment de capitaux’

Partagez ceci :

Vingt-quatre heures après son interpellation, l’opposant Joël Aïvo dont la candidature à la présidentielle de dimanche dernier a été rejetée, a été mis en examen par la Criet puis conduit à la prison civile de Cotonou, selon certaines sources. Le candidat recalé de l’opposition sera jugé dans trois mois, le 15 juillet exactement pour « atteinte à la sûreté et blanchiment de capitaux ».

Trois autres personnes dont le responsable financier de son mouvement sont mises en cause et placées comme lui sous mandat de dépôt. 

Quatre avocats se sont constitués pour le défendre.

L’un d’eux se dit surpris qu’on parle pendant les auditions d’incitation à la révolte pour retenir à la fin à une infraction d’atteinte à la sûreté.

Joël Aïvo est membre de la plateforme d’opposition FRD, Front pour la restauration de la démocratie, comme le parti Les Démocrates de l’ancien président Thomas Boni Yayi. Il avait tenu un meeting avec Reckya Madougou, le jour où celle-ci, qui a également vu sa candidature à la présidentielle rejetée, avait été arrêtée début mars. Elle se trouve à présent en détention provisoire soupçonnée de financement du terrorisme.

Ce qu’il se passe au Bénin est hallucinant pour le pays qui a connu des alternances démocratiques, qui a connu une Cour constitutionnelle très indépendante… Ce qu’il se passe aujourd’hui, c’est un véritable naufrage des institutions judicaires au Bénin. On ne comprend pas ce qui arrive…

Alioune Tine, fondateur de l’Africajom Center, groupe de réflexion ouest-africain basé à Dakar

Avec RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »