Home / A la Une / Bénin : le député Guy Mitokpè évoque un ‘coup d’État sur la Constitution’

Bénin : le député Guy Mitokpè évoque un ‘coup d’État sur la Constitution’

Partagez ceci :

Les députés béninois de la huitième législature examinaient jeudi 31 octobre 2019 en procédure d’urgence, une nouvelle proposition de loi modificative de la Constitution. Pour une troisième fois sous le régime du président Patrice Talon, la modification de la constitution, cette fois ci, a de fortes probabilités d’aboutir.

Dans un message posté sur sa page facebook, l’honorable Guy Mitokpè a crié un coup d’Etat de la Constitution 11 décembre 1990 !

Lecture !

COUP D’ÉTAT SUR LA CONSTITUTION DU BÉNIN…

Comme des criminels en série, ceux pour qui, le pouvoir en place a tué nos frères et sœurs, ont enfin atteint le but suprême de leur objectif macabre : révision la Constitution du 11 décembre 1990…

Ils l’ont enfin fait…

Ils crient victoire, jubilent, portent des toasts, ils exultent…

Ils sont tellement conscients d’avoir violé et briser le gage de notre paix collective, qu’ils disent mais nous n’avons pas touché à la limitation du mandat présidentiel, ils sont tellement gênés, qu’ils disent et demandent à leurs klébés de dire mais désormais le mandat des parlementaires ne pourrait dépasser 3 mandats consécutifs, ils disent encore et encore mais la forme républicaine n’a pas été touché, ni le caractère laïc de la Nation.

Cependant ils sont tous convaincus d’une chose désormais ils nous ont appris qu’il faut diriger dans le mensonge, la ruse, la traîtrise, la duperie et la tuerie.

Désormais ils ont divisé ce pays. Ils nous ont véritablement appris qu’en politique, seule la fin justifie les moyens. Ils nous ont non seulement appris cela mais c’est également ce qu’ils ont donné à la jeunesse comme leçon fondamentale.

Toute révision constitutionnelle qui se fait sur la base de mensonge, de duperie, de traîtrise, sème les graines d’une autre révision inéluctablement…

L’illustration la plus parfaite est l’utilisation comme des objectifs de tous les partis politiques convoqués pour valider le projet initial de ces gens-là En réalité il n’y a jamais eu de dialogue politique même avec les forces de la même mouvance. Les autres forces de la mouvance ont été conviées pour valider ce projet des faucons du régime. Certains déjà hier ont crié en disant qu’ils ont été trompés. Ne me faites pas rire… Poudre de perlimpinpin à vos yeux…

Ce nouveau projet n’est pas celui de ces 83 pantins, il est le projet d’un seul homme, imposé à toute une Nation.

Ce qui doit nous fait davantage peur, ce n’est pas le énième Coup d’État qu’ils viennent de perpétrer, ce qui doit davantage nous fait peur, est que désormais ces gens là ne peuvent plus rien refuser au Président de la République. Ils ont scellé le pacte du mal, ce jour n’est pas celui d’une révolution mais celui d’un pacte avec le mal.

Nous sommes peut-être frappés par notre impuissance face à la puissance de feu de ce pouvoir mais nous sommes plus que déterminer à ne pas abandonner notre pays.

Jour noir, jour triste, jour des morts, si cela est arrivé en ce jour du 1er novembre, jour des morts, sachez que ce n’est pas un hasard : c’est un acte de morts…

Dieu veille sur son peuple…

La Résistance continue…

He. Guy MITOKPE

Traduction »