Accueil / A la Une / Bénin : Patrice Talon va-t-il gracier ses opposants ?

Bénin : Patrice Talon va-t-il gracier ses opposants ?

Partagez ceci :

Quarante-huit heures après la rencontre à huis clos entre le dirigeant béninois Patrice Talon et son prédécesseur Boni Yayi, des interrogations surgissent. M. Talon va-t-il faire un geste, jusqu’où peut-il aller et quel est son calendrier ?

Selon les bruits de couloir, l’ancien-président qui souhaite une décrispation rapide, aurait plaidé pour la relaxe des détenus politiques dont Reckya Madougou, ancienne ministre sous la présidence de Boni Yayi.

Patrice Talon, alors en tournée nationale, répondait au public qui réclamait le retour au pays de l’opposant et homme d’affaires Sébastien Ajavon, en exil :

« Il faut répondre devant la justice de ce qu’on vous reproche, vous pouvez être blanchi ou condamné, le pardon viendra après. Le pouvoir que notre Constitution m’a donné c’est de gracier quand je peux gracier ».

A bien analyser ces propos, l’on peut déduire que si le président Talon est toujours dans cette logique, sa grâce interviendra après les procès des détenus.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »