Accueil / A la Une / Blé Goudé exige une compensation pour ses années « perdues » à La Haye

Blé Goudé exige une compensation pour ses années « perdues » à La Haye

Partagez ceci :

Transféré par les autorités ivoiriennes à la Cour pénale internationale (CPI) en 2014 pour crime contre l’humanité puis acquitté début 2019 en première instance, l’ex-ministre ivoirien Charles Blé Goudé réclame plus de 800 000 euros de compensations pour les années passées à La Haye avant son acquittement.

Rappelons qu’il a été co-accusé avec l’ancien chef d’Etat ivoirien Laurent Gbagbo de crimes contre l’humanité et crimes de guerre commis suite à l’élection de novembre 2010 avant d’être définitivement acquitté en mars dernier.

Blé Goudé a déposé une requête ce jeudi sur le bureau des juges exigeant des réparations pour « erreur judiciaire grave et manifeste ».

Ayant passé 1778 journées en prison, l’ex-chef des Jeunes patriotes demande 100 euros de compensation pour chaque journée et 100 euros pour chaque jour écoulé depuis sa libération le 1er février 2019 n’étant toujours pas libre de rejoindre la Côte d’Ivoire parce qu’il n’a pas encore obtenu l’aval du gouvernement ivoirien. Par ailleurs, pour sa carrière politique bousillée, Charles Blé Goudé réclame 819 300 euros, une somme avec lequel il compte dédommager les victimes des violences post électorales de 2010-2011.

Par contre, son co-accusé Laurent Gbagbo ne souhaite pas enclencher une telle procédure. Pour l’ex-président, l’épisode CPI est définitivement terminé.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »