Accueil / Africa top success / Burkina Faso : cette nouvelle stratégie des terroristes sème la terreur

Burkina Faso : cette nouvelle stratégie des terroristes sème la terreur

Partagez ceci :

Enlèvements, violences physiques, prises d’otages sont connus comme étant le mode opératoire des hommes armés. Mais ces derniers temps, les femmes sont de plus en plus la cible de ces attaques. Cinquante femmes ont été enlevées dans le village de Liki (à environ 15km d’Arbinda, dans le Nord), entre le 12 et 13 janvier alors qu’elles étaient à la recherche de fruits.

Le gouverneur de la région du Sahel, Lt-colonel Rodolphe Sorgho, a confirmé ces enlèvements et a annoncé que des recherches sont en cours pour retrouver ces femmes portées disparues.

L’armée burkinabé n’est plus autant visée par les groupes terroristes. Leur nouvelle technique est de semer la terreur au sein de la population en s’en prenant davantage aux civils, notamment aux femmes.

« Ces femmes se sont vues enlevés brutalement et avec violence. Jusqu’à présent aucune nouvelle, ce qui est extrêmement préoccupant aujourd’hui pour toutes les organisations de la société civile. Cette situation intervient à un moment où Arbinda est encerclé depuis 2020. Aujourd’hui, y’a une urgence que les autorités interviennent pour retrouver ces femmes », précise Daouda Diallo, Secrétaire général du Collectif contre l’impunité et la stigmatisation, qui craint que ces femmes soient utilisées comme esclaves sexuelles par les terroristes.

Selon lui, on assiste à « une croissance de violences basées sur le genre » qui n’est autre qu’une nouvelle manifestation de la crise de l’insécurité.

Alors que le capitaine Ibrahim Traoré, président de transition, a promis « la reconquête du territoire occupé par ces hordes de terroristes », près d’un million de personnes sont toujours bloquées dans des zones sous contrôle jihadiste, dans le nord ou l’est du pays, selon les Nations unies.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »