Home / A la Une / Burkina Faso : l’opposition craint des fraudes électorales

Burkina Faso : l’opposition craint des fraudes électorales

Partagez ceci :

Après les présidentielles couplées avec les législatives du dimanche dernier, la Commission électorale nationale indépendante effectue la publication des résultats commune par commune. Entre temps, les cinq commissaires de l’opposition ont suspendu leur participation aux travaux.

Ces derniers fustigent la manière dont se déroule la compilation au niveau des centres communaux.

Dans une déclaration à la presse, le président de la Céni, Newton Ahmed Barry, a indiqué que le travail devra malheureusement se poursuivre en dépit de cette situation.

« Au moment où je vous parle, nos cinq camarades ne sont toujours pas revenus. Il se trouve que nous sommes aussi tenus par les délais et donc les 10 commissaires ici présents ont décidé de la reprise des examens, de la validation et de la publication des résultats », a-t-il déclaré.

La Commission électorale dispose donc d’un délai de sept jours pour proclamer des résultats provisoires qui doivent par la suite être validés par le Conseil constitutionnel.

Pour sa part, la conférence des candidats de l’opposition dénonce la « faillite de la Céni » et la mauvaise organisation du vote. « Le caractère massif de ces irrégularités et insuffisances interpellent tous les acteurs habitués à un processus électoral mieux élaboré. En tout état de cause, les signataires de l’accord politique de l’opposition n’accepteront pas des résultats entachés d’irrégularités », lit-on dans une déclaration rendue publique à cet effet.










Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »