Accueil / Africa top success / Burkina : l’ambassadeur français Luc Hallade prié de plier bagage

Burkina : l’ambassadeur français Luc Hallade prié de plier bagage

Partagez ceci :

La France et le Burkina Faso sont de nouveau engagés dans un bras de fer diplomatique dont le nœud est l’ambassadeur Luc Hallade, selon plusieurs sources concordantes. Le Quai d’Orsay a confirmé avoir reçu une lettre des autorités burkinabè demandant le rappel de son ambassadeur à Ouagadougou.

Les autorités de la transition ont demandé à la France de rappeler son représentant puisqu’elles ont estimé qu’il n’est plus un « interlocuteur fiable » et ne souhaitent plus travailler avec lui. Il ne s’agit pas pour le Burkina de rompre ses liens diplomatiques avec la France mais de changer d’interlocuteur.

Le diplomate français Luc Hallade écrivait dans une correspondance en début juillet aux députés français, que la crise sécuritaire au Burkina est « en réalité, une guerre civile ; une partie de la population se rebelle contre l’État et cherche à le renverser ».

Lors de la commémoration de la fête nationale française à Ouagadougou quelques temps après, le diplomate avait qualifié d’« idiots utiles » des internautes qui accusent sans preuves son pays engagé dans la lutte contre le terrorisme au Sahel. Qualifiant ces propos de « discourtois » et « inamicaux », le Gouvernement burkinabè dit « protester vigoureusement ».

Récemment, en mi-décembre, deux citoyens français, accusés d’espionner l’armée, ont été expulsés du pays. 

M. Hallade en poste au Burkina Faso depuis le 8 juillet 2019 est poussé vers la sortie moins de deux semaines après que la coordinatrice résidente et humanitaire des Nations unies au Burkina Faso, Barbara Manzi, avait elle aussi été déclarée persona non grata.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »