Accueil / Country / Central Africa / Cameroun / Cameroun : 1408 fonctionnaires licenciés en un an

Cameroun : 1408 fonctionnaires licenciés en un an

Partagez ceci :

Ces licenciements font suite à une opération de comptage physique du personnel de l’État qui vise à extirper du fichier solde de l’Etat  les agents publics y émargeant alors qu’ils sont absents de leur poste de travail.

Le ministre de la Fonction publique camerounaise vient encore de frapper fort. Dans une note d’information rendue publique le jeudi 13 octobre, Joseph Le, annonce « la révocation d’office de 56 fonctionnaires et le licenciement de 859 agents de l’État relevant du Code du travail ». Calculette en main, il s’agit d’un total de 915  agents publics qui ont été mis à la porte. Ces nouvelles sanctions portent à 1 408, le nombre d’agents publics rayés des effectifs de la Fonction publique en un peu plus d’un an.

Déjà en mai 2021, la fonction publique avait annoncé le licenciement et la révocation  de 493 fonctionnaires et agents publics dans le cadre de la phase contentieuse de l’opération de comptage physique du personnel de l’État (Coppe). A cette occasion, Joseph Le  avait précisé qu’il s’agit d’« une première vague ». Pour dire que d’autres sanctions allaient suivre. Il est reproché à ces agents de l’Etat, « l’absentéisme chronique » de leur poste de travail. « Les mis en cause qui s’estimeraient injustement sanctionnés pourront saisir, à titre de recours, le Conseil supérieur de la Fonction publique », apprend-on.

C’est un  total de 8 766 agents publics qui sont visés par cette opération, selon les chiffres communiqués par la fonction publique. « Nonobstant de nombreux communiqués et mises en demeure du ministre des Finances et de la fonction publique à l’adresse des mis en cause, seuls 601 personnels sur 8.766 concernés ont daigné déférer aux convocations du Conseil permanent de discipline de la Fonction publique », indique le membre du gouvernement. Au terme de leur audition, 177 mis en cause ont été réhabilités au travers des reprises en solde simples ou assorties d’avertissement, blâme, abaissement d’échelons, etc., apprend-on.

L’opération de comptage physique du personnel de l’État a été initiée en 2018. Elle vise à identifier, puis à extirper  du fichier solde de l’État tous les agents publics qui perçoivent leur salaire alors qu’ils sont absents de leur poste de service pendant plusieurs mois. Une opération qui permet au gouvernement  de maîtriser les effectifs des agents de l’État.

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »