Accueil / Country / Central Africa / Cameroun / Cameroun : après 40 ans de pouvoir, le parti de Paul Biya peut-il se réinventer ?

Cameroun : après 40 ans de pouvoir, le parti de Paul Biya peut-il se réinventer ?

Partagez ceci :

A l’occasion de la célébration du 40e anniversaire de son accession au pouvoir,  le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais au pouvoir au Cameroun entend mener des réflexions en vue  de se donner une nouvelle image.

6 novembre 1982-6 novembre 2022, cela fera exactement 40 ans que Paul Biya, le président de la République du Cameroun a accédé à la magistrature suprême. Cette longévité au pouvoir n’a pas seulement été favorable au parti au pouvoir, car avec la montée en puissance des partis de l’opposition, le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (Rdpc) qui peine à se maintenir, est entrain de perdre du terrain.

On reproche principalement à ce parti d’utiliser les vielles méthodes  de soumission politique de la société, au moment où le peuple s’attend à une réelle ouverture démocratique. De jours en jour, une sorte d’issue fatale ponctue le long règne de Biya. Celui qui a été selon un analyste, « dominé par l’instrumentalisation du mal (autoritarisme politique, ethnisme tribaliste, corruption) ».  

Le Rdpc entend donc se servir de la célébration du 40e anniversaire de l’ascension de Paul Biya au pouvoir pour changer la donne.  Dans une circulaire qui donne les  orientations de la célébration du 40e anniversaire de l’ascension de Paul Biya au pouvoir, Le secrétaire général du comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), Jean Nkuete a demandé aux responsables de son  parti de trouver « le juste équilibre entre les célébrations festives et la réflexion sous des formats inventifs et innovants ». Jean Nkuete parle aussi d’un « temps inédit et exceptionnel de raffermissement du Renouveau national et de renforcement du soutien populaire au président national ». Jean Nkuete compte sur les chefs des délégations permanentes départementales du comité central pour veiller sur cette mobilisation derrière Paul Biya.

Ce 40e anniversaire du Renouveau est aussi l’occasion pour la famille politique du RDPC de se remobiliser derrière Paul Biya. Le thème de cette célébration est d’ailleurs évocateur : « Renforçons davantage notre mobilisation derrière le président Paul Biya pour poursuivre ensemble l’œuvre de construction nationale, dans l’union d cœurs, la paix et la stabilité, sous le prisme et selon l’esprit du Renouveau national ».

Mais cette mission s’avère difficile car au sein de l’opinion, on rejette l’idée de  pérenniser politiquement le pouvoir en organisant une succession en faveur de Franck Biya le fils de Paul Biya.

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »