Accueil / Affaires / Cameroun: Bolloré assigné en justice par une dizaine d’ONG

Cameroun: Bolloré assigné en justice par une dizaine d’ONG

Partagez ceci :

Au Cameroun, l’affaire de la gestion des plantations d’huile de palme par le groupe Bolloré refait surface. Pour exiger l’amélioration des conditions de vie des travailleurs et des riverains des palmeraies de la Socapalm  (une entreprise dont le groupe est actionnaire), une dizaine d’ONGs et des syndicats  assigne le groupe en justice.

Selon africanews, c’est dans une plainte déposée en France, que ces organisations pressent Bolloré de mettre en œuvre un plan d’action conclu en 2013 avec l’ONG Sherpa. Selon un communiqué des organisations plaignantes, l’industriel s’était engagé auprès des communautés riveraines et des travailleurs des plantations de la Socapalm.

Notre source indique que la plainte de ce collectif d’ONG a été froidement accueillie par l’avocat du groupe Bolloré. Me Olivier Bartelli souligne que son client possède moins de 10 % du capital de la plantation camerounaise et qu’il n’exerce aucun contrôle opérationnel sur le terrain, renseigne le site.

Toujours en croire Africanews, l’annonce de cette plainte intervient quelques heures avant les assemblées générales de la Socfin et du groupe Bolloré, deux entreprises impliquées dans le développement des plantations en Afrique et singulièrement au Cameroun.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »