Home / A la Une / Cameroun: « Je suis heureux que le président Biya descende de ses grands chevaux »

Cameroun: « Je suis heureux que le président Biya descende de ses grands chevaux »

Partagez ceci :

Le tweet du président camerounais Paul Biya continue de susciter des sorties de part et d’autres. Nkongho Felix Agbor, l’avocat et président fondateur du Centre pour les droits de l’homme et la démocratie en Afrique, a été l’un des plus ravis de cette sortie et espère que les propos du président ne seront pas des paroles en l’air.

« Je suis heureux qu’il[le président Biya] descende de ses grands chevaux pour vraiment demander pardon. Je suis heureux que l’arrogance ait diminué et j’espère qu’il ne s’agit pas seulement de paroles. J’espère que cela va au-delà des tweets et des discours pour faire en sorte qu’il mette en pratique ce qu’il prêche parce que les discours sont bon marché. N’oubliez pas que nous avons une constitution de 1996 qui, 20 ans plus tard, n’a pas été entièrement mise en œuvre », a déclaré le président du Consortium de la société civile anglophone du Cameroun (CACSC).

Pour ce dernier, comme rapporté par Cameroon-info.net, l’heure est au pardon et à la réconciliation.

Molesté, jeté en prison par le régime Biya des mois durant, l’homme affirme avoir pardonné, d’après notre source.

« Je ne suis pas rancunier. Quand j’étais en prison, j’avais pardonné à tous ceux qui avaient fait quelque chose de mal contre moi. Avant de quitter la prison, j’avais pardonné à tout le monde, même à ceux qui étaient mes plus grands critiques et à ceux qui m’insultaient. Je défends certains d’entre eux. Je suis toujours ouvert au dialogue. Je n’ai donc rien contre M. Biya, car si vous ne lui pardonnez pas, vous ne pourrez pas passer à autre chose en tant que personne », a-t-il affirmé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »