Accueil / Country / Central Africa / Cameroun / Cameroun : le plus proche collaborateur de Paul Biya convoqué chez le procureur

Cameroun : le plus proche collaborateur de Paul Biya convoqué chez le procureur

Partagez ceci :

Selon plusieurs sources un mandat d’amener aurait  été délivré en fin de semaine contre Ferdinand Ngoh Ngoh, le Secrétaire General à la Présidence de la République camerounaise, qui avait refusé de déférer à une convocation du procureur.

L’information tourne en boucle au Cameroun. Selon plusieurs sources, un mandat d’amener a été émis jeudi dernier à l’encontre de Ferdinand Ngoh Ngoh, le « tout puissant Secrétaire General de la présidence de la République ». Le document signé d’Annie Noëlle Bahounoui, la présidente du Tribunal Criminel Spécial (une juridiction spéciale qui s’occupe des  détournements de plus de 50 millions), a été, selon nos sources, transmis à la présidence de la République.

Selon le lanceur d’alerte Boris Bertold, ce mandat fait suite au refus de Ferdinand Ngoh Ngoh  de déférer à une audition au Tribunal Criminel Spécial (TCS), le  mardi 18 octobre 2022. Une audition qui avait pourtant été  prescrite par Paul Biya, le président de la République. Celle-ci est relative à  l’enquête sur le scandale de la gestion des fonds Covid 19.  Plusieurs ministres qui ont été auditionné dans le cadre de cette enquête par les éléments du TCS, ont affirmé avoir exécuté les instructions du  Secrétaire General de la présidence de la République.

Si le mandant d’amener  de Ferdinand Ngoh Ngoh a été notifiée à la fois au ministre de la Défense, Joseph Beti Assomo, à Galax Etoga, patron de la Gendarmerie et à Martin Mbarga Nguele, patron de la Police,  l’on continue de se demander qui des trois fera exécuter ce mandat d’amener. Le fait  étant que les trois hommes sont réputés être proches de Ferdinand Ngoh Ngoh qui exerce une certaine influence sur eux.

Chez le procureur, Ferdinand Ngoh Ngoh doit répondre non seulement des malversations financières  qui ont été commises « sur ses hautes instructions » et surtout d’un montant de   123 milliards déjà comptabilisés par cet audit pour le compte Ferdinand Ngoh  Ngoh. Un montant qu’il aurait  décaissé dans le cadre de la CAN 2019 où il pilotait la Task Force (structure logée à la Présidence de la République qui gérait les fonds du Covid-19 et des chantiers de la Can 2021 ».

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »