Accueil / A la Une / Cameroun : le site de l’ambassade de France attaqué par des cybercriminels

Cameroun : le site de l’ambassade de France attaqué par des cybercriminels

Partagez ceci :

Depuis plusieurs jours la plateforme dédiée à la demande de visas à l’ambassade de France au Cameroun ne fonctionne pas. Un dysfonctionnement qui serait lié, selon des sources à la  représentation diplomatique française, à une attaque cybercriminelle.

L’ambassade de France au Cameroun n’a pas eu de répit ces derniers jours, plusieurs activistes l’accusent de bloquer le processus de délivrance des visas aux ressortissants camerounais. « L’ambassade de France à Yaoundé ne veut plus délivrer les visas aux camerounais », écrit Boris Berthold un célèbre activiste camerounais, sur son compte Facefook. Selon cet activiste, cette situation serait liée au sentiment anti-français qui s’est exacerbé ces derniers temps avec le différent qui oppose la Fédération camerounaise de football à la marque française Le Coq Sportif.

« Le général Thierry Marchand  nommé nouvel Ambassadeur de France au Cameroun. Mais il arrive dans un contexte où Fédération Camerounaise de Football a alimenté le sentiment anti français dans le cadre de son différent commercial avec la marque Le  Coq Sportif , mais aussi des tensions de plus en plus vives autour de l’attribution des visas », lit-on sur la page de l’activiste.

Si cette idée a été rapidement répandue au sein de l’opinion et n’arrête pas d’attiser les commentaires, il reste qu’elle serait dénouée de tout fondement. Une source officielle à l’ambassade de France a expliqué que la situation que connait le site de prise de rendez-vous pour la demande de visa est plutôt liée à une cyber attaque. « C’est un sujet sur lequel nous sommes particulièrement attentifs en ce moment : des officines illégales préemptent automatiquement, et grâce à plusieurs serveurs informatiques, l’ensemble des créneaux de rendez-vous que nous proposons. Une fois l’agenda de prise de rendez-vous saturé, ils revendent les créneaux qu’ils ont réservé à très fort prix, ce qui est illégal et rallonge considérablement les délais d’attente pour tous les demandeurs », indique notre source.

Elle annonce d’ailleurs qu’« une enquête est en cours auprès des autorités camerounaises, et tout est mis en œuvre, à notre niveau, pour résoudre le problème aussi rapidement que possible ».

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »