Home / A la Une / Cameroun: les autorités promettent la fin de Boko Haram en 2020

Cameroun: les autorités promettent la fin de Boko Haram en 2020

Partagez ceci :

Le groupe islamiste Boko Haram sème depuis des années la terreur à travers le monde entier. Au Cameroun, les autorités prévoient mettre fin à ses agissements au plus tard en 2020.

Dans un rapport publié le 14 août dernier, comme rapporté par plusieurs sources, l’ONG International Crisis Group (ICG) révèle que l’intensité du conflit a baissé depuis 2016. Il préconise par ailleurs de distinguer les militants dangereux, pour lesquels une procédure judiciaire formelle et probablement une incarcération s’imposent, des autres individus pour lesquels des travaux communautaires et des confessions publiques semblent plus appropriés tout en sensibilisant les communautés prêtes à réintégrer ces derniers.

Pour l’ONG, « une politique adéquate à l’égard des anciens membres de Boko Haram pourrait pousser les combattants camerounais encore actifs à se rendre ».

Selon le rapport, pour construire une paix durable, le gouvernement camerounais doit se saisir de deux enjeux sécuritaires majeurs : le devenir des anciens membres, y compris combattants, du mouvement djihadiste, et celui des comités de vigilance.

Il faut souligner que les autorités s’attèlent à mettre fin à l’invasion de la secte islamiste à travers des actions concrètes. Le président Biya lors d’un sommet avait promis en découdre avec Boko Haram sous toutes ses formes sur le territoire camerounais.

« A tous les Camerounais, je dis ceci: dans la vie d’une nation, il y a des moments difficiles. En ces moments-là, il faut faire preuve de courage, de solidarité et de patriotisme. Pour ce cas précis, je dis que le Cameroun a eu à traverser d’autres épreuves. On a eu à lutter à Bakassi, on a éradiqué les maquis, les mouvements révolutionnaires, on est venu à bout des villes mortes. Ce n’est pas le Boko Haram qui va dépasser le Cameroun », avait déclaré le président Biya.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »