Home / A la Une / Cameroun: l’insécurité entrave la production du miel

Cameroun: l’insécurité entrave la production du miel

Partagez ceci :

La crise anglophone qui secoue le Cameroun depuis des lustres entrave l’économie du pays notamment en ce concerne la production de certains aliments. La production du miel est en chute libre. Les statistiques révélées au cours du lancement de la saison apicole 2019, inquiète.

Les 1 212 apiculteurs recensés dans la région de l’Adamaoua, dans la partie septentrionale du Cameroun, avaient en 2017 produit près de 600 000 litres de miel.

Une production, qui a permis d’approvisionner principalement, les marchés camerounais et nigérian, rapporte investiraucameroun qui cite le trihebdomadaire régional L’œil du Sahel.

Le nombre d’apiculteur et la production connaîtront une baisse en 2018 et même en 2019, à cause du phénomène des prises d’otages ciblant les éleveurs.

«Parmi les grands producteurs de miel dans l’Adamaoua, il y a les bergers. Partout où ils passent, ils placent des ruches et recueillent du miel. Mais, avec l’avènement des prises d’otages, la production a considérablement baissé», explique un cadre de la délégation régionale du ministère de l’Elevage.

Malgré les mesures prises par les autorités, les enlèvements continuent d’être perpétrer mettant la population en constante alerte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »