Home / Pays / Afrique Centrale / Cameroun/Présidentielle: Laurent Gbagbo interpelle le peuple camerounais

Cameroun/Présidentielle: Laurent Gbagbo interpelle le peuple camerounais

Partagez ceci :

Au moment où le peuple camerounais tout entier a les yeux rivés sur le conseil constitutionnel pour les résultats définitifs du dernier scrutin présidentiel, Laurent Gbagbo, l’ancien président ivoirien sort de son silence. Le semblant d’inimitié entre l’ivoirien et le président Biya refait surface.

Comme relayé par icicemac.com, l’ex président ivoirien détenu à la Haye invite les camerounais à défendre leur liberté démocratique, leur droit à choisir qui ils veulent comme président. Pour ce dernier, si rien n’est fait aujourd’hui au Cameroun pour un changement par la voie des urnes, le Cameroun va se retrouver dans la même situation que la Côte d’ivoire.

« À la suite du décès au pouvoir du président Félix Houphouët-Boigny, en décembre 1993, Henri Konan Bédié a été imposé aux ivoiriens, l’autre protégé du réseau France Afrique et vous connaissez la suite avec Alassane Dramane Ouattara. Si vous ne défendez pas vos votes vous allez subir. Vous savez tous que c’est grâce, au combat du peuple ivoirien et des panafricanistes que nous avons gagné démocratiquement les élections en 2000 alors que Feu le Général Robert Guéï, paix à son âme, voulait se maintenir au pouvoir par la force», a affirmé Laurent Gbagbo dont les prochaines auditions sont fixées pour le mois de novembre.

Pour ce fervent ancien président panafricaniste, « l’Afrique est l’avenir du monde en terme de développement, de ressources non exploitées et de capital humain». Ainsi, selon lui pour mieux l’exploiter le continent, ces présidents mous, soumis aux volontés des exploiteurs et des réseaux mystiques seront toujours maintenus au pouvoir.

Même depuis la Haye, Laurent Gbagbo n’a pas raté un seul instant du scrutin présidentiel camerounais. « Nous suivons et trouvons regrettables les élections qui se passent actuellement dans ce pays frère qu’est le Cameroun, c’est une vraie honte qui n’honorera pas le président Biya puisqu’il sera toujours question de savoir : a-t-il gagné à la régulière?».

La même source rapporte que les anciens présidents Thabo Mbeki Afrique du Sud (1999-2008) et Olusegun Obasanjo Nigeria (1999-2007), dans une lettre co-signée ont exhorté le président Biya à annuler les élections du 07 octobre dernier et reprendre le scrutin pour une crédibilité efficiente et pour préservé la paix au Cameroun. Paul Biya et le peuple camerounais entendront-ils ces appels lancés de part et d’autre ?

Malgré les multiples recours introduits par les opposants sur bases d’irrégularités à plusieurs niveaux, pratiquement tous ont été rejeté. Les résultats des audiences ont valu l’assignation à résidence surveillée pour l’opposant Maurice Kamto. Les violences continuent d’être signaler de part et d’autres dans l’attente de la proclamation définitive du conseil constitutionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »