Cameroun: sous pression, le gouvernement annonce des mesures contre la vie chère

Face à la vie est chère en Cameroun, le ministre du commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana a annoncé mercredi après-midi la baisse des prix de plusieurs denrées alimentaires. Une décision du gouvernement qui vise à soulager les ménages 

Suite à une concertation avec les associations des consommateurs, le ministre du commerce a décidé de revoir en baisse, les produits de grande consommation. 

En effet, ces derniers (les associations des consommateurs, ndlr) dénoncent depuis plusieurs mois de l’inflation et les importateurs qui ne parvenaient pas à s’accorder sur les prix à appliquer aux produits.

A en croire M. Atangana, il y a des stocks importants de riz qui peuvent « permettre à la population de tenir au moins pour les quatre prochains mois.»

Selon les nouvelles décisions du ministre les prix se définissent désormais comme suit:

  • Le kg de riz-brisures 25% s’élève à 330 FCFA à Douala et 350 FCFA à Yaoundé.
  • Le riz de luxe (Premium) s’élève à Douala à 410 FCFA et à Yaoundé à 425 FCFA.
  • D’autres riz sont vendus à 375 FCFA (Douala) et 390 FCFA (Yaoundé). 

Outre le riz, les prix des poissons ont été aussi revus et se définissent comme suit:

  • le maquereau 20+ (poisson le plus consommé au Cameroun) sera vendu à Douala et Yaoundé à 1000 -1200 FCFA le kg « en fonction de la taille et de la grosseur du poisson » 
  • Les prix du Thon moyen et de la sardine seront vendus respectivement à 700 et 750 FCFA le kg dans les deux plus grandes métropoles du pays. 
  • Les poissons Bar Corvina et Bar Calada seront vendus à 1350 FCFA. 

Alors que certains consommateurs et syndicats émettent des doutes quant au respect de ces mesures dans les marchés, le ministre du Commerce annonce le déploiement des brigades sur le terrain avec une tolérance zéro. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *