Home / Africa top success / CAN-2018 (Dames): la sélection algérienne, la grosse déception !

CAN-2018 (Dames): la sélection algérienne, la grosse déception !

Partagez ceci :

La Coupe d’Afrique des Nations (CAN-2018) qui se déroule actuellement au Ghana, a été entamée le 17 du mois en cours et s’étalera jusqu’au 1er Décembre, avec la finale qui aura lieu samedi prochain. La sélection algérienne qui a participé à ce tournoi aura été la plus grosse déception de cette CAN-2018.

 En effet, drivée par Fertoul Radia, la sélection algérienne dame a perdu ses trois rencontres du 1er tour. Il faut dire que les espoirs des algériennes se reposaient sur une seule joueuse qui était capable de donner un plus à l’équipe, à savoir Bouhenni, mais cette dernière était absente de cette compétition et ce pour blessure.

Les résultats enregistrés par la sélection des « Vertes » algériennes, étaient catastrophique, avec une défaite étriquée sur le score d’un but à zéro (1/0) face à la sélection du pays organisateur, le Ghana. Ce revers a été suivi par une lourde défaite face au Cameroun et ce lors de la deuxième journée de leur groupe «A», où elles ont perdu sur le score de trois à zéro (3/0).

Enfin, la dernière défaire fut enregistrée face à la sélection malienne qui l’avait emporté sur le score de trois à deux (3/2). Les buts de cette dernière rencontre étaient inscrits par Fatouma Diarra (58′, 90+4 SP) et Aissatou Diadhiou (83′) pour le Mali, alors que pour la sélection algérienne, c’est Lydia Balkecemi (37′) et Imen Merrouche (53 SP) qui ont inscrit les deux buts.

Ces trois revers en autant de rencontre font que la sélection algérienne avait terminé dernière du groupe où elle se trouvait, le A. Les algériennes rentrent donc au pays, et là il faut dire que beaucoup de travail reste à faire pour les protégées de Fertoul.

Cette dernière devra revoir sa copie, car à l’état où vont les choses, la sélection algérienne n’ira plus loin à l’avenir, d’où un travail de base et consistant que les responsables du foot féminin en Algérie devraient entamer, afin de permettre à la sélection algérienne féminine de se relever et pourquoi pas se refaire une santé à l’avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »